Livre blanc | Implémentation de logiciels dans les cabinets d’avocats : le processus de changement

Le changement est omniprésent. Mais chaque changement est également une opportunité inouïe. Ce livre blanc vise à examiner pourquoi l’implémentation de logiciels dans les cabinets d’avocats est si souvent en deçà des attentes et ce qui peut être fait pour transformer les projets de mise en œuvre de logiciels en expériences positives. 

 

Le changement est omniprésent

En ces temps, le changement est omniprésent. Les outils numériques entrent dans nos vies à un rythme effréné. À bien des égards, ils facilitent notre travail quotidien et nous déchargent de tâches fastidieuses. À certains égards, ils détériorent notre environnement en imposant des mécanismes de contrôle, alors que nous aimions tant jouir d’une certaine liberté personnelle. Dans tous les cas, la numérisation implique de s’adapter à de nouveaux modes de travail. Les cabinets d’avocats ne peuvent échapper à la numérisation. Parfois à contrecœur, ils commencent à chercher un logiciel qui facilite la collaboration avec leurs clients, puis achètent et implémentent un outil – pour finalement être déçus car la solution ne répond pas à leurs attentes.

“Les cabinets d’avocats pensent souvent qu’ils savent déjà ce dont ils ont besoin au début d’un processus. C’est généralement une idée fausse.” Dominique Cassiman–Gilis, Servisoft

En bref, les projets de mise en œuvre de logiciels ne seront couronnés de succès que s’il est clair dès le départ que le logiciel doit faire plus qu’aider un cabinet d’avocats à faire ce qu’il fait actuellement, mais en mieux. L’implémentation d’un logiciel doit plutôt être considérée comme une occasion de repenser (fondamentalement) les chaînes de valeur et les processus de collaboration. Pour ce faire, une équipe hétéroclite doit clairement formuler un objectif et définir les exigences avant que le processus de sélection et de développement du logiciel proprement dit ne puisse commencer. L’implémentation nécessite une structure, un processus structuré et a besoin d’un chef ou responsable de projet doté d’un mandat clair. 

 

L’importance de la culture

Pourtant, la structure ne va pas sans la culture : les périodes de changement sont des périodes de conflit et les avocats devraient, avant de lancer un projet logiciel, faire une évaluation honnête de la résistance potentielle au changement et avoir des discussions ouvertes sur ce sujet, voire même, obtenir une aide extérieure. Cette résistance étant inéluctable, les cabinets d’avocats ont besoin d’une méthodologie pour convaincre les professionnels sceptiques. Les consultants en gestion du changement peuvent aider : ils écoutent, communiquent, traduisent, appliquent une méthode et assurent la médiation.

Finalement, l’échec ou la réussite du processus d’implémentation d’un logiciel dépend en grande partie du récit développé par le cabinet d’avocats concerné : si le changement est présenté et conçu comme un fardeau, le cabinet aura généralement du mal avec l’implémentation du logiciel mais si le changement est accueilli comme une opportunité d’améliorer des processus de travail inefficaces et de revoir les processus soi-disant bons afin de les rendre encore meilleurs, cela donnera probablement un nouveau souffle au cabinet.

Ce livre blanc vise à examiner pourquoi l’implémentation de logiciels dans les cabinets d’avocats est si souvent en deçà des attentes et ce qui peut être fait pour transformer les projets de mise en œuvre de logiciels en expériences positives. 

Téléchargez le livre blanc : Implémentation de logiciels dans les cabinets d’avocats : le processus de changement

Wolters Kluwer

A propos de l'auteur

La
Tribune
latribune

a également publié

Informations pratiques

Jurisprudence professionnelle : textes et arrêts de la CEDH

Vous trouverez sur le site internet de la Délégation des Barreaux de France les résumés en français des principaux arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme qui concernent la profession d’avocat.

Rentrées des jeunes barreaux

  • Dinant : 3 juin 2022
  • Bruxelles : 10 juin 2022
  • Charleroi : 17 et 18 juin 2022

Agenda des formations

Prenez connaissance des formations, journées d'études, séminaires et conférences organisées par les Ordres des avocats et/ou les Jeunes Barreaux en cliquant ici.

Si vous souhaitez organiser une formation et que vous souhaitez l'octroi de points pour celle-ci, veuillez consulter les modalités qui s'appliquent aux demandes d'agrément dans le document suivant et complétez le formulaire de demande.