Tribune n°179

Le mot du vice-président

Mes chers Confrères,

En juin dernier, l’Assemblée générale d’AVOCATS.BE m’a fait l’honneur et le bonheur de m’élire à sa vice-présidence.

Le Lundi 31 août 2020 fut le dernier jour de mon mandat de membre du conseil de l’Ordre du barreau de Bruxelles ; le 1er septembre 2020 est le jour de mon entrée en fonction comme vice-président d’AVOCATS.BE.

Ma nouvelle fonction s’inscrit donc dans la continuité. Continuité avec les objectifs que je m’étais assignés comme bâtonnier. Continuité avec le travail accompli par le Président Van Gils et les administrateurs ainsi que leurs prédécesseurs. J’aurai à cœur de poursuivre les efforts accomplis pour la défense tant de notre profession que de la justice (et des intérêts des justiciables).

Les chantiers sont nombreux. Nous devons notamment maintenir et promouvoir la qualité de notre profession (par la formation initiale et la formation permanente) ainsi que veiller à ce que les avocats poursuivent leurs efforts pour réussir la révolution numérique. Donner des outils aux avocats doit demeurer un objectif essentiel des Ordres.

Si les défis sont nombreux, les nuages qui peuvent assombrir la justice et l’exercice de notre profession le sont tout autant.

Sans même aborder la question d’une possible défédéralisation de la justice, le fonctionnement de la justice, son financement, son accès, sont plus préoccupants que jamais, compte tenu de la crise générée par la pandémie du Covid-19. Comme organe de défense des avocats et des justiciables, nous devons veiller à ce que l’accès à la justice ne soit pas entravé (ou, en tout cas, seulement dans la mesure strictement nécessaire pour des raisons sanitaires). Les avocats et les justiciables doivent pouvoir être entendus par le juge dans des conditions garantissant un débat judiciaire effectif.

La protection des droits et libertés est également essentielle. Nous nous devons d’en être les sentinelles et, si les circonstances le dictent, de combattre à tous les niveaux de pouvoir pour les défendre. Comme mon ami, l’ancien président Patrick Henry, en a fait sa devise : « luttons ».

Dans l’exercice de ma fonction, j’accorderai une grande importance aux contacts avec les ordres d’avocats, leurs bâtonniers et conseillers de l’Ordre. Mais également avec nos confrères et amis de l’OVB et des instances internationales, comme le CCBE. A l’écoute également de vous tous, du monde judiciaire et de la société civile.

Pour réussir ce que nous voulons entreprendre, il est indispensable de le faire ensemble.

 

Votre bien dévoué,

Pierre Sculier,
Vice-président d’AVOCATS.BE

Imprimer

A propos de l'auteur

Pierre Sculier

Vice-président d'AVOCATS.BE