Tribune n°171

Blanchiment et fraude : vigilance !

La loi anti-blanchiment impose, lorsqu’elle s’applique, d’identifier clients, mandataires et bénéficiaires effectifs et de vérifier leur identité. 

La pandémie vous a peut-être amené à effectuer ces démarches à distance. Cette manière de procéder n’est pas interdite mais est de nature à accroître votre risque et pourrait nécessiter une vigilance accrue au sens de la loi. Pour rappel, l’extranet d’AVOCATS.BE comporte, entre autres, une grille d’analyse de risques.

Par ailleurs, des flux financiers anormaux provenant de fraudes liées au COVID-19 (escroqueries liées aux masques, aux gels hydroalcooliques,…) ont été signalés. En cas de doute, ayez le réflexe de contacter votre bâtonnier.

Soyez également attentif aux éventuelles fraudes bancaires. Un e-mail vous demandant, par exemple, de modifier le numéro de compte bancaire destinataire d’un virement à émettre, pourrait s’avérer frauduleux. Ne modifiez pas les coordonnées bancaires sans une vérification préalable en contactant téléphoniquement le client ou le bénéficiaire à ses coordonnées habituelles.

Imprimer

A propos de l'auteur

latribune