Avocats en danger Tribune n°168

Tito Elia Magoti

Tito Elia Magoti est un avocat tanzanien, membre du Legal and Human Rights Center.

Spécialisé dans la défense des droits Humains, Tito Elia Magoti a été violemment arrêté le 20 décembre 2019 par 4 hommes masqués et armés circulant à bord d’un véhicule civil. Aucune information relative à son arrestation n’a pu être obtenue avant le 24 décembre, les services de police niant même son arrestation. Il pourrait avoir été torturé pendant ces 4 jours.

Comme plusieurs autres opposants avant lui et comme l’informaticien Theodory Faustin Giyan, arrêté à peu près simultanément, Tito Elia Magoti a finalement été inculpé de blanchiment de fonds, inculpation qui semble complètement fantaisiste en l’occurrence mais qui, selon la loi tanzanienne, exclut toute possibilité de remise en liberté jusqu’à ce qu’il ait été jugé au fond. D’autres opposants ont subi le même sort, le Parquet ayant beau jeu de différer la citation au fond en prétextant de la nécessité de devoirs complémentaires. Plusieurs associations de défense des droits humains ont dénoncé cette instrumentalisation de la loi pénale pour faire taire des opposants. Il semble en effet que les seules charges qui puissent peser sur l’avocat sont quelques tweets dans lesquels il critique le Gouvernement de son pays.

Pour en savoir plus : https://defenddefenders.org/joint-letter-urgent-request-for-intervention-in-the-case-of-human-rights-defender-tito-elia-magoti/

Pour soutenir Tito Elia Magoti : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/01/tanzania-release-human-rights-lawyer-tito-magoti-immediately-and-unconditionally/

Imprimer

A propos de l'auteur

latribune