Prête-moi ta plume Tribune n°164

Liber Amicorum « Luttons » par Patrick Henry

Luttons, Liber amicorum par Patrick Henry, Larcier, 2019, 1056 p., 150 €.

 

Non, Patrick HENRY n’a pas abandonné sa chronique.

Abandonner ne fait d’ailleurs pas partie de son vocabulaire, ni de ses actes !

Nous nous sommes permis d’emprunter sa plume, pour un instant, pour une bonne cause : la présentation de « son » Liber Amicorum, « LUTTONS ».

Avocat, il a occupé toutes les fonctions auxquelles les confrères appellent les meilleurs d’entre eux…

Mais il est un homme de culture, de sport, de lutte (sa devise est : « luttons ») et, finalement, on a opté pour un Liber Amicorum « pot-pourri » pour reprendre une terminologie à la mode.

La préface donne le ton, ou davantage, l’atmosphère de cet ouvrage, à l’image de son héros.

Il sera question de l’avocature, des droits de l’homme, de droit des jeunes, de la J.L.M.B., de football (qu’est-ce qu’il est fier d’avoir été capitaine du barreau de Liège qui a gagné la coupe du monde), des ordres professionnels, du secret professionnel, de l’avocat de demain, du droit de la construction, de l’urbanisme et de l’environnement… Mais il y a aura aussi de la littérature, de la poésie, du rock’and’roll, de la contrepèterie (même les grands hommes ont leurs manies), poursuit cette préface. 

Et puis, des profondeurs de mon cerveau, des tréfonds de l’histoire de ma famille, une donnée non corrompue par le SHH s’extirpe, un mot s’extrait, un seul me vient, un cri, qui surgit de très loin, qui ne parle qu’à moi Fred-Omer #HENRY, que je ne peux pas dire publiquement.

Ce cri, poing tendu, prend forme, me secoue, explose, résonne et vibre dans mon corps qui sursaute : « LUTTONS ! ».

Je me révolte, je suis un avocat, je me lève et comme on prend une place forte, je prends la parole de la défense.

 Un pot-pourri ? Mais quel pot-pourri !

Pas moins de septante auteurs, intimes ou amis, ont tenu à apporter leur contribution à l’ouvrage, mélange savant de droit, de philosophie, de réflexions, d’histoire(s), de témoignages, … dans ces nombreux domaines qui sont ses « terrains de jeu ».

Au terme de cette contribution, je réalise combien l’exercice était osé et je mesure les libertés que j’ai prises par certains raccourcis. Mais, après tout, le propre de ce recueil n’est-il pas de célébrer l’amitié envers celui pour lequel la liberté est une valeur première ?

 #LUTTONS

Michel Ghislain
Administrateur

Réagir à cet article

Imprimer

A propos de l'auteur

Michel Ghislain

Administrateur