Avocats en danger Tribune n°199

Saïf ul-Malook

Saïf ul-Malook est un avocat pakistanais âgé de 64 ans.

Avocat engagé, Saïf ul-Malook est passé sous les feux de l’actualité en 2011 lorsqu’il a accepté d’intervenir comme procureur dans le procès de Mumtaz Qadri, qui avait assassiné le gouverneur du Pendjab, Salman Taseer, un opposant à la loi réprimant le blasphème, malgré les énormes pressions que le mouvement Khamt-e-Nubuwwat exerce sur tous ceux qui adoptent cette position (les avocats du mouvement n’hésitent pas à envahir le prétoire dans ce genre d’affaires, en tentant de faire taire l’avocat de la défense, en menaçant les juges, …). Par la suite, il a accepté de prendre la défense d’Asia Bibi, une jeune chrétienne qui avait été condamnée à mort pour cette raison. Après qu’il eut obtenu son acquittement, les menaces qu’il reçut furent d’une telle intensité qu’il fut contraint de s’exiler aux Pays-Bas avec sa famille pendant plusieurs mois.

Rentré au pays, il a pris la défense, avec le même succès, de Shagufta Kausar et Shafqat Emmanuel, un couple de chrétiens qui avaient également été condamnés à mort en première instance. La Haute Cour de Lahore a relevé d’importants vices dans le jugement d’instance. Depuis les appels à l’assassinat se multiplient sur les réseaux sociaux, émanant souvent de hauts dignitaires religieux.

« Si vous vous occupez d’affaires de ce genre, vous devez être prêt à faire face aux résultats et aux conséquences. Mais je pense qu’il vaut mieux mourir en homme fort et courageux que comme une souris peureuse », déclare-t-il.

Pour en savoir plus :
Pour soutenir Saïf ul-Malook :
Imprimer

A propos de l'auteur

Patrick Henry

Ancien président