Tribune n°149

« Harcèlement » vous dites ?

Du harcèlement sexuel au harcèlement moral en passant par celui de l’avocate enceinte : tout le monde peut être un jour concerné

Si vous avez un doute, que vous avez le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond, n’attendez pas.

 

Harcelé(e) ?

Face aux difficultés d’accès au travail, certains avocat(e)s n’osent remettre en cause la forme ou la nature de leur relation avec leurs « fournisseurs » de prestations quand cela se passe mal. Leur réputation en dépend pensent-ils et ce fonds de commerce est leur plus cher trésor. A en oublier le respect de soi ?

Stagiaires, collaborateurs voire associés, pensent parfois au détriment de leur santé physique et psychologique « au moins, j’ai du travail » et subissent alors en silence de la maltraitance. Qu’il s’agisse de problèmes relationnels au travail (isolement, agression, discrédit, de l’absence de reconnaissance au mutisme) ou de la manipulation du travail en termes de privation ou de surcharge ou des atteintes directes à la personne en tant qu’individu (vie privée, santé, discrédit), il s’agit de harcèlement si les faits sont répétés ou se déclinent en ces trois variations, pendant un certain temps.

La personne harcelée ne comprend pas ce qui lui arrive, tente de trouver un sens aux attaques mais n’obtient jamais de réponse. Elle finit par douter d’elle-même, ne sait plus ce qui est normal ou non dans le comportement des autres et dans le sien. L’engrenage est malheureusement très rapide.

La boule au ventre, la honte, les insomnies plombent la clairvoyance sur ce qui est en train de se passer…Des stratégies telles que l’alcool, la dépression peuvent s’enclencher : bienvenue en enfer !

 

Témoin d’un harcèlement ?

Les collègues des harcelés préfèrent souvent baisser les yeux et se taire. En optant pour la politique de l’autruche, ils participent passivement au harcèlement moral et renforcent le harceleur dans sa position. Il est essentiel d’apporter du soutien, de faire groupe face aux harceleurs. Et ceci même par intérêt personnel, parce que bien souvent, quand le harcelé craque (départ, arrêt de travail), le harceleur se choisit une nouvelle victime et recommence…

 

Vous êtes chef d’entreprise ?

Vous avez un doute sur votre façon de gérer le personnel ou par rapport à un collaborateur ? La ligne AVOCATS.BE est là pour vous aussi, sans jugement.

AVOCATS.BE a mis sur pied une cellule d’écoute pour vous aider à y voir clair, en toute discrétion et confidentialité.

La démarche est gratuite et ne vous engage à rien, sauf de prendre en compte votre ressenti qui est un de vos outils de travail essentiel.

Madame Lefrancq, psychologue du service Social est là pour vous écouter, vous conseiller et vous orienter vers des services spécialisés par rapport à votre demande, selon vos moyens.

La cellule d’écoute AVOCATS.BE (prévue à l’article 2, alinéa 4 de la charte est opérationnelle et joignable par téléphone (0473/17.00.91) ou par e-mail (ecoute@avocat.be).

 

Imprimer

A propos de l'auteur

Bérengère Lefrancq

Service social d'AVOCATS.BE