Coronavirus Tribune n°170

Et il reste les plus fragiles de la société

Comme dans toute période difficile, ce sont les plus fragiles de la société qui souffrent le plus.

Il y a les détenus dans les prisons avec des risques évidents de propagation du coronavirus compte tenu de la qualité sanitaire des lieux et la promiscuité due à la surpopulation. AVOCATS.BE a écrit à ce sujet au gouvernement. La presse commence à rendre compte de situations intenables. La France a pris des mesures. La Belgique aussi mais elles ne sont pas suffisantes.

Il y a les candidats réfugiés qui ne peuvent quasiment plus solliciter l’asile vu les décisions sanitaires prises par l’Office des Etrangers. Ils restent à errer dans les rues. Cette situation contraire à tous les engagements internationaux de la Belgique a également été dénoncée par AVOCATS.BE.

Il y a les étrangers en séjour illégal qui sont maintenus dans des centres de détention alors que l’on sait que l’on ne pourra pas les renvoyer chez eux avant un certain temps. AVOCATS.BE a écrit à la première Ministre également.

Nous sommes bien conscients que le gouvernement doit gérer mille et un problèmes mais, plus que jamais, nous devons rester solidaires des plus fragiles.

 

Xavier Van Gils
Président


Réagir à cet article

 

Imprimer

A propos de l'auteur

Xavier Van Gils

Président d'AVOCATS.BE