AVOCATS.BE en mouvement En direct de l'A.G. Tribune n°185

En direct de l’A.G. du 16 novembre

Lors de son mot d’introduction, le Président Xavier Van Gils rappelle que cette assemblée générale sera en grande partie consacrée au budget, ainsi que celle du 7 décembre 2020.

Michel Ghislain, administrateur, présente la version finale du projet de règlement créant la cellule de coordination en matière disciplinaire. A l’unanimité, l’assemblée générale adopte ce nouveau règlement.

Sur cette bonne lancée, Isabelle Tasset, administratrice, propose la modification de la dénomination « avocat signataire de la charte de droit collaboratif » en « avocat collaboratif agréé ». A l’unanimité à nouveau, les bâtonniers votent en faveur de cette modification.

L’ordre du jour des travaux appelle ensuite le sujet majeur de cette assemblée générale, le budget. Le président Xavier Van Gils introduit ce dernier en remerciant déjà chaleureusement pour le travail important accompli : Laurent Tainmont, trésorier, Olivier Haenecour, administrateur en charge de l’informatique, Dominique Ligot, directeur administratif et financier d’AVOCATS.BE, Benoît Hallak, expert-comptable et Benjamin Jennes, directeur IT.

Laurent Tainmont présente le budget structurel. Diverses questions sont posées par les bâtonniers. Des réponses et éclaircissements sont formulés par le conseil d’administration, Dominique Ligot et Benoît Hallak.

Olivier Haenecour présente le budget informatique et DPA avec le concours de Benjamin Jennes. Un débat s’instaure également.

Marjorie Dedryvere, juriste d’AVOCATS.BE, est ensuite invitée à présenter la proposition de loi relative à l’acte d’avocat en matière de sociétés. La proposition est adoptée à l’unanimité de l’assemblée générale avec une réserve à soumettre à l’O.V.B. concernant la nécessité d’une formation spécifique préalable.

L’assemblée générale a également pris connaissance de l’avant-projet de loi Covid déposé par le vice-premier ministre, ministre de la justice, et insiste sur l’importance de l’opposition à une extension de la procédure écrite ainsi que son opposition formelle à la modification de la procédure de faillite.

 

Jean-Joris Schmidt,
Administrateur

Imprimer

A propos de l'auteur

Jean-Joris Schmidt

Administrateur