Coronavirus Tribune Flash

Coronavirus – Confinement : quel impact pour les avocats ?

Mes chers Confrères,

Hier soir, le Conseil national de Sécurité a pris la décision de mettre notre pays en confinement strict à partir de ce mercredi midi jusqu’au 5 avril (https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/covid-19-restez-chez-vous-prenez-soin-de-vous-et-des-autres). C’est une mesure forte saluée par la toute grande majorité des spécialistes de la santé. Elle est indispensable pour tenter d’enrayer la propagation du Covid-19.

Parmi les mesures prises, les entreprises – quelle que soit leur taille – sont tenues d’organiser le télétravail pour toute fonction où c’est possible sans exception.

Pour celles pour qui cette organisation n’est pas possible, la distanciation sociale sera scrupuleusement respectée. Cette règle est d’application à la fois dans l’exercice du travail et dans le transport organisé par l’employeur. S’il est impossible pour des entreprises de respecter ces obligations, elles doivent fermer.

Je ne peux que vous rendre attentifs à ces mesures difficiles. Il est de la responsabilité des avocats de se montrer solidaires avec les citoyens et les autres entrepreneurs de notre pays. Nous devons tout faire pour favoriser le télétravail lorsque c’est possible et donc respecter cette mesure de confinement. Chacun doit prendre sa part de l’effort colossal demandé aujourd’hui à la population.

De telles recommandations sont difficiles à appliquer. Nos consultations et réunions devront trouver d’autres modalités. Les audiences vont devenir l’exception. Notre profession va devoir s’adapter durant cette période de crise.

Chacun d’entre vous agira donc en fonction de ses possibilités.

La crise sanitaire entrainera une crise économique dont il est difficile de mesurer aujourd’hui les conséquences. Une récession économique aura des conséquences pour la toute grande majorité d’entre nous.

Des mesures de soutien aux entreprises sont impératives. Certaines ont été prises. Elles sont encore insuffisantes face à la gravité de la situation. Les revenus de nos professions vont certainement diminuer dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. Nous soutenons donc les demandes de gel des dépenses des entreprises et des adaptations dans le cadre des obligations sociales et fiscales.

Nous maintiendrons notre site internet à jour pour vous faire part des mesures déjà prises qui peuvent aider chacun d’entre nous de traverser au mieux cette période difficile. Toutes les idées et informations sont les bienvenues.

Je vous rappelle enfin la gratuité de la DPA jusqu’à la fin de ce mois. La mesure pourra être renouvelée si cela s’avère nécessaire.

Restons unis, solidaires et forts.

Votre très dévoué,

Imprimer

A propos de l'auteur

Xavier Van Gils

Président d'AVOCATS.BE