Tribune n°184

Caractère essentiel des avocats

Ce dimanche a été publié au moniteur belge l’arrêté ministériel du 1er novembre 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 (M.B. 28 octobre 2020).
 
L’annexe de cet arrêté royal établit la liste des commerces, entreprises et services privés et publics qui sont nécessaires à la protection des besoins vitaux de la Nation et des besoins de la population et qui peuvent donc poursuivre leurs activités dans le respect des règles définies dans l’arrêté ministériel.
 
Parmi ceux-ci, « les institutions de la Justice et les professions y liées : les maisons de justice, la magistrature et les institutions pénitentiaires, les institutions de protection de la jeunesse, surveillance électronique, experts judiciaires, les huissiers, le personnel judiciaire, traducteurs-interprètes, avocats, à l’exception des centres psycho-médico-sociaux pour la réintégration dans le droit de conduire. »

Imprimer

A propos de l'auteur

latribune